Licence Droit

  • Licence
  • BAC +3
  • Faculté Droit, Économie & Gestion
  • Vannes
  • Droit
  • Droit

Présentation

Objectifs

L’objectif de la Licence en Droit est l’acquisition des compétences fondamentales du champ juridique. Celles-ci permettent une spécialisation en master, mais aussi la préparation de concours ou une insertion professionnelle immédiate.

 

Cette formation est disponible en Licence Accès Santé (L.AS).

Savoir-faire et compétences

  • Connaître et interpréter des textes juridiques (jugements, contrats et actes)
  • Préparer à la rédaction (rapports, notes de synthèse, actes juridiques)
  • Exécuter, mettre en œuvre et appliquer des décisions et des actes juridiques
  • Analyser des situations juridiques, fournir des informations, conseils juridiques et procéduraux

Contenu de la formation

La licence est organisée en 6 semestres, comprenant chacun plusieurs unités d’enseignement (U.E.) composées d’une ou de plusieurs éléments constitutifs.

 

Les enseignements sont proposés dans le cadre d'unités d'enseignements. Ils sont réalisés sous la forme de cours magistraux et/ou de travaux dirigés.

 

Les UE sont affectées de crédits correspondant à la charge de travail attendu par l’étudiant pour leur validation. L’obtention de la licence suppose la validation de 180 crédits, soit 30 crédits par semestre.

 

Un tutorat individualisé est réalisé en 1ère année de Licence.

 

Durée de la formation : 3 ans

Nombre de crédits : 6 semestres, 180 crédits à valider selon votre rythme

Niveau de certification

Nomenclature française : II

Niveau du cadre européen des certifications : 6

 

Méthodes pédagogiques utilisées :

La Licence est conçue et structurée dans le but d’aider l’étudiant à construire son parcours personnel et son projet professionnel de manière progressive. Ainsi, la Licence mention Droit permet d’aborder les grands domaines des sciences juridiques et de définir, semestre après semestre, une spécialisation thématique. Durant les deux premières années, les matières juridiques fondamentales sont enseignées, offrant aux étudiants la possibilité de savoir s’ils souhaitent poursuivre dans la branche « droit public » ou « droit privé » ou un « profil mixte », spécialisation qui se concrétise dès la 3ème année de licence avec un choix entre ces trois parcours.), la composition de l'équipe enseignante (des universitaires, des assistantes administratives et des professionnels), les débouchés (masters, concours, emplois), la mise en place de TD de MTU (méthodologie du travail universitaire), les questionnaires d'évaluation soumis aux étudiants par les enseignants à la fin des semestres, les place importante des langues dans la formation (cours, aide d'une lectrice anglo-saxonne, tests : TOIC...), les stages volontaires...

 

Modalités d'évaluation :

La formation permet l'obtention d'un diplôme d'Etat inscrit au RNCP sous réserve de satisfaire aux modalités d'évaluation des connaissances et compétences en contrôle continu et/ou examen terminal.

Contrôle des connaissances

Modalités d'évaluation :

 

La formation permet l'obtention d'un diplôme d’État inscrit au RNCP sous réserve de satisfaire aux modalités d'évaluation des connaissances et compétences en contrôle continu et/ou examen terminal.

Modalités de formation

  • Formation initiale
  • Formation continue qualifiante

Programme

Organisation de la formation

Admission

Condition d'accès

L'inscription est de plein droit pour tout néo-bachelier.

Les titulaires des baccalauréats ES, S et L possèdent la formation la plus adaptée pour réussir dans les études juridiques.

Vous êtes en terminale, vous souhaitez intégrer la 1ère année de licence, vous devez vous connecter entre le 22 janvier et le 12 mars sur le site Parcoursup

Vous souhaitez intégrer la L2 ou la L3 après un BTS, un DUT, une CPGE, votre candidature sera examinée par une commission pédagogique après dépôt de votre dossier sur la plateforme E-Candidature. Toutes les informations utiles sont à retrouver sur la page "Candidater".

 

Étudiants internationaux

Niveau de français exigé

Étudiants dans le cadre d’échange : C1

Étudiants dans le cadre d’Erasmus : B2

Toutes les informations utiles sont à retrouver sur la page "Étudier à l'UBS"

 

Formation continue
La formation s'adresse aussi à des salariés et demandeurs d’emploi en formation continue. Prendre contact avec le Service Formation Continue qui accompagne les adultes en reprise d’études ou validation d’acquis.
Référencement et financement de la formation :

Code RNCP : 24423
Code CPF : 237998

Pré-requis nécessaires

Comment choisir ses enseignements de spécialité en seconde ? Testez vos choix avec la plateforme "Horizon 2021"


Il est attendu des candidats en licence Mention DROIT de :

 

- Savoir mobiliser des compétences d’expression écrite et orale qui témoignent de qualités rédactionnelles et oratoires
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la maîtrise de la langue française, écrite et orale, par le candidat. Le droit est une discipline où les qualités oratoires (la « plaidoirie ») et les qualités rédactionnelles (rédaction de courriers, d’actes juridiques, etc.) sont fondamentales. La précision qu’appelle le raisonnement juridique implique que le candidat maîtrise, ab initio, les fondamentaux de la langue.

 

- Disposer d’aptitudes à la compréhension, à l’analyse et à la synthèse d’un texte
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à « comprendre » l’écrit. La formation en Licence de droit requiert en effet l'analyse combinée de nombreuses sources juridiques (constitutions, lois, règlements, textes internationaux, jurisprudence, doctrine) qu’il faut pouvoir comprendre, mettre en perspective et éventuellement critiquer sur la base d’un raisonnement juridique.

 

- Disposer d’aptitudes à la logique et au raisonnement conceptuel

Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à produire une argumentation structurée, même relativement simple, et à raisonner sur des concepts. La formation en Licence de droit requiert en effet une certaine capacité d'abstraction, de logique formelle et de déduction.

 

- Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. La formation en Licence de droit laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel. L’encadrement est souple : seule une partie limitée des enseignements est obligatoire et donne lieu à des rendus obligatoires de travaux (les travaux dirigés).

 

- Être ouvert au monde et disposer de connaissances linguistiques.
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, que l’étudiant ait un niveau suffisant de compétences dans au moins une langue vivante étrangère, notamment l’anglais.


La formation en Licence de droit s’inscrit en effet nécessairement dans un contexte juridique européen et global qui implique, au cours du cursus, d’étudier d’autres systèmes juridiques que le système national, qui sont le plus souvent en langue étrangère.

International

Semestre à l'étranger

Étudiants internationaux, venir étudier à l’UBS

Vous pouvez étudier à l'UBS selon 2 dispositifs distincts, soit dans le cadre d'une démarche individuelle ou dans le cadre d'un programme d'échanges. 

 

Étudier à l'étranger

Près de 500 places sont ouvertes aux étudiants de l'UBS chaque année à la mobilité internationale. Avec les différents dispositifs et accords de l’Université, tout le monde à une chance de profiter d’une expérience à l’étranger.

Poursuite d'études

Poursuite d'études

Accès aux différents masters dans le domaine juridique.

En ce qui concerne les formations de l'UBS, les étudiant(e)s ont la possibilité d'opter :

- En droit privé, pour le Master Pratique contractuelle et contentieux des affaires.
- En droit public, pour le Master Juriste conseil de l'action publique.

Débouchés et métiers visés

Insertion professionnelle

Le titulaire d’une licence en droit est un juriste capable d'évoluer et d'exercer immédiatement une activité professionnelle au sein des structures suivantes :

  • Secteur privé
    • Compagnies d’assurances, banques, secrétariats sociaux, sociétés fiduciaires, agences immobilières, associations de consommateurs mais aussi  entreprises privées dans les services du personnel, service clientèle et/ou contentieux
  •      Professions libérales : études notariales, huissiers de justice, cabinets d’avocats…
    • Services de médiation, milieux associatifs, journalisme
  • Secteur public
    • Gendarmerie, police, inspecteur des impôts, inspecteur du travail, greffier, contrôleur de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes,douanes, administration pénitentiaire, protection judiciaire de la jeunesse, fonction publique hospitalière, commissariat aux armées, attaché territorial, concours des Instituts Régionaux d’Administration (IRA)

Certains métiers nécessitent une poursuite d’études en master : avocat, notaire, magistrat, huissier, commissaire-priseur, administrateur judiciaire…

Métiers visés

Le titulaire d'une licence en droit est un juriste capable d'évoluer et d'exercer immédiatement une activité professionnelle au sein des structures suivantes :

o Secteur privé
- Compagnies d'assurances, banques, secrétariats sociaux, sociétés fiduciaires, agences immobilières, associations de consommateurs mais aussi entreprises privées dans les services du personnel, service clientèle et/ou contentieux
- Professions libérales : études notariales, huissiers de justice, cabinets d'avocats...
- Services de médiation, milieux associatifs, journalisme

o Secteur public
Gendarmerie, police, inspecteur des impôts, inspecteur du travail, contrôleur de la DGCCRF, douanes, administration pénitentiaire, protection judiciaire de la jeunesse, fonction publique hospitalière, fonction publique de l'État, fonction publique territoriale, commissariat aux armées, attaché territorial, concours des IRA et autres concours administratifs.