Licence Droit

  • Licence
  • BAC +3
  • Faculté Droit, Économie & Gestion
  • Vannes
  • Droit
  • Droit

Présentation

Objectifs

Savoir-faire et compétences
o Connaître et interpréter des textes juridiques (jugements, contrats et actes)
o Préparer à la rédaction (rapports, notes de synthèse, actes juridiques)
o Exécuter, mettre en oeuvre et appliquer des décisions et des actes juridiques
o Analyser des situations juridiques, fournir des informations, conseils juridiques et procéduraux
Le titulaire d'une licence en droit est un juriste capable d'évoluer et d'exercer immédiatement une activité professionnelle au sein des structures suivantes :
o Secteur privé
o Compagnies d'assurances, banques, secrétariats sociaux, sociétés fiduciaires, agences immobilières, associations de consommateurs mais aussi entreprises privées dans les services du personnel, service clientèle et/ou contentieux
o Professions libérales : études notariales, huissiers de justice, cabinets d'avocats...
o Services de médiation, milieux associatifs, journalisme
o Secteur public
o Gendarmerie, police, inspecteur des impôts, inspecteur du travail, greffier, contrôleur de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, douanes, administration pénitentiaire, protection judiciaire de la jeunesse, fonction publique hospitalière, commissariat aux armées, attaché territorial, concours des Instituts Régionaux d'Administration (IRA)
Certains métiers nécessitent une poursuite d'études en master : avocat, notaire, magistrat, huissier, commissaire-priseur, administrateur judiciaire...

Compétences préprofessionnelles
- Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives.
- Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.
- Respecter les principes d'éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
- Travailler en équipe autant qu'en autonomie et responsabilité au service d'un projet.
- Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.
- Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d'un contexte.
- Se mettre en recul d'une situation, s'auto évaluer et se remettre en question pour apprendre.

Compétences transversales et linguistiques
- Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l'information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.
- Identifier et sélectionner diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet.
- Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
- Développer une argumentation avec esprit critique.
- Se servir aisément des différents registres d'expression écrite et orale de la langue française.
- Se servir aisément de la compréhension et de l'expression écrites et orales dans au moins une langue vivante étrangère.

Compétences disciplinaires
- Repérer dans un texte juridique les concepts fondamentaux du droit interne, du droit européen et du droit international, et les replacer dans une dimension historique.
- Se servir aisément des fondements de l'analyse juridique pour lire un texte juridique et une décision de justice, identifier les règles de droit applicables, la qualification juridique des faits et les modalités de contrôle.
- Situer le droit des personnes et celui des entreprises, des administrations et de leurs personnels dans leur contexte politique, économique et social.
- Mobiliser les principales règles comptables, financières et fiscales applicables aux individus, aux entreprises, aux administrations et à l'État.
- Identifier dans un document les modes de règlement juridique des conflits (recours gracieux, conciliation, médiation, tribunaux...).

Compétences préprofessionnelles
- Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives.
- Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.
- Respecter les principes d'éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
- Travailler en équipe autant qu'en autonomie et responsabilité au service d'un projet.
- Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.
- Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d'un contexte.
- Se mettre en recul d'une situation, s'auto évaluer et se remettre en question pour apprendre.

Compétences transversales et linguistiques
- Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l'information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.
- Identifier et sélectionner diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet.
- Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
- Développer une argumentation avec esprit critique.
- Se servir aisément des différents registres d'expression écrite et orale de la langue française.
- Se servir aisément de la compréhension et de l'expression écrites et orales dans au moins une langue vivante étrangère.

Savoir-faire et compétences

Droit civil des personnes
Droit constitutionnel
Histoire des institutions
Introduction au droit
Institutions juridictionnelles
Histoire des phénomènes économiques, politiques et sociaux
Découverte de l'économie
Anglais
Activités d'ouverture (AO) : sports, photo, histoire de l'architecture, engagement associatif...
Droit civil de la famille
Droit constitutionnel
Histoire des institutions
Organisations internationales et européennes
Institutions administratives
Criminologie
Problèmes économiques contemporains
Droit commun des contrats
Droit administratif général
Procédure pénale
Droit des affaires
Finances publiques
Grands systèmes juridiques contemporains
Droit de la responsabilité civile
Droit administratif général
Histoire du droit (administratif ; obligations ; justice criminelle
Introduction à la science politique
Droit institutionnel de l'Union européenne



Contenu de la formation

La licence est organisée en 6 semestres, comprenant chacun plusieurs unités d'enseignement (U.E.) composées d'une ou de plusieurs éléments constitutifs.

Les UE sont affectées de crédits correspondant à la charge du travail attendu de l'étudiant pour leur validation.
L'obtention de la licence suppose la validation de 180 crédits, soit 30 crédits par semestre.

Modalités de formation

  • Formation initiale
  • Formation continue qualifiante

Admission

Condition d'accès

L'inscription est de plein droit pour tout néo-bachelier.

Baccalauréats ES, S et L, technologiques, Capacité en Droit, DAEU A ou DAEU B ? Les titulaires des baccalauréats L, ES, S, possèdent la formation la plus adaptée pour réussir dans les études juridiques.

L'inscription en 1ère année de licence se fait via la plateforme Parcoursup.

L'intégration en 2ème ou 3ème année est possible après un BTS, un DUT, une CPGE, après examen de la candidature par une commission pédagogique. Les pièces constitutives du dossier sont déposées sur la plateforme e-candidature.

Étudiants internationaux
Niveau de français exigé :
Étudiants dans le cadre d'échange : C1
Étudiants dans le cadre d'Erasmus : B2

Pré-requis nécessaires

Comment choisir ses enseignements de spécialité en seconde ? Testez vos choix avec la plateforme "Horizon 2021"

International

Semestre à l'étranger

Étudiants internationaux, venir étudier à l’UBS

Vous pouvez étudier à l'UBS selon 2 dispositifs distincts, soit dans le cadre d'une démarche individuelle ou dans le cadre d'un programme d'échanges. 

 

Étudier à l'étranger

Près de 500 places sont ouvertes aux étudiants de l'UBS chaque année à la mobilité internationale. Avec les différents dispositifs et accords de l’Université, tout le monde à une chance de profiter d’une expérience à l’étranger.

Poursuite d'études

Poursuite d'études

Accès aux différents masters dans le domaine juridique.
À l'UBS, les étudiants ont la possibilité d'opter, en droit privé pour le master Pratique contractuelle et contentieux des affaires ou en droit public pour le master Juriste conseil de l'action publique.

Possibilité de poursuite en master

Débouchés et métiers visés

Insertion professionnelle

Le titulaire d’une licence en droit est un juriste capable d'évoluer et d'exercer immédiatement une activité professionnelle au sein des structures suivantes :

  • Secteur privé
    • Compagnies d’assurances, banques, secrétariats sociaux, sociétés fiduciaires, agences immobilières, associations de consommateurs mais aussi  entreprises privées dans les services du personnel, service clientèle et/ou contentieux
  •      Professions libérales : études notariales, huissiers de justice, cabinets d’avocats…
    • Services de médiation, milieux associatifs, journalisme
  • Secteur public
    • Gendarmerie, police, inspecteur des impôts, inspecteur du travail, greffier, contrôleur de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes,douanes, administration pénitentiaire, protection judiciaire de la jeunesse, fonction publique hospitalière, commissariat aux armées, attaché territorial, concours des Instituts Régionaux d’Administration (IRA)

Certains métiers nécessitent une poursuite d’études en master : avocat, notaire, magistrat, huissier, commissaire-priseur, administrateur judiciaire…