Master Recherche Intervention en Santé

  • Master
  • Faculté Lettres, Langues, Sciences Humaines & Sociales
  • Français
  • BAC +5
  • Lorient

Présentation

Objectifs

Le master « Intervention et Développement Social » (IDS) forme de futurs cadres administratifs supérieurs et de direction dans le champ des interventions sociales et de santé en privilégiant une approche transversale et pluridisciplinaire du domaine (sciences humaines et sociales, sciences juridiques, économiques et de gestion, politiques publiques).


En 1ère année, la formation est indifférenciée mais offre la possibilité aux étudiants de s’inscrire dans deux options au choix : option « métiers de l’enseignement sanitaire et social » axée sur la préparation au CAPET de Sciences et Techniques Médico-Sociales ou option « métiers de l’encadrement » visant la préparation aux concours de la fonction publique territoriale.


En 2ème année, trois parcours de spécialisation sont proposés, deux à finalité professionnelle et le troisième à finalité recherche* :

  • Administration des Interventions Sociales et de Santé (AISS - Pro) en formation présentielle (1 semestre d’enseignements et 1 semestre de mise en situation professionnelle)
  • Coordination des Interventions Sociales et de Santé (CISS - Pro) en alternance (enseignements sous forme de regroupements articulés avec une immersion en milieu professionnel)
  • Recherche Intervention en Santé (RIS - R) en formation présentielle (1 semestre d’enseignements et 1 semestre consacré à la réalisation d’une recherche finalisée).

* Plusieurs enseignements sont mutualisés entre les différents parcours.

Savoir-faire et compétences

La formation se déroule sur 2 années selon des objectifs qui sont progressifs : comprendre et connaître l’environnement général du secteur : publics, institutions, politiques et dispositifs (M1-S1) ; être capable d’initier et de participer à un projet en réponse à un besoin de ce secteur (M1-S2) ; être capable de coordonner une politique à l’échelle d’un territoire ou d’une organisation (M2-S1) ; être capable de se positionner dans une fonction d’encadrement ou de direction (M2 AISS-Pro) ; être capable de piloter un réseau ou une instance de coordination (M2 CISS-Pro) ; être capable de mettre en œuvre une étude finalisée dans le domaine de la santé, du médical et/ou des soins infirmiers (M2 RIS-R).

Contenu de la formation

Master 1 : semestres 7 et 8

Master 2 : semestres 9 et 10

Modalités de formation

  • Formation initiale
  • Formation en alternance
  • Formation continue diplômante

Admission

Condition d'accès

 

Avec la loi n° 2016-1828 du 23 décembre 2016, le master est désormais un cursus de 4 semestres, sans sélection intermédiaire conduisant au diplôme national de master. La loi introduit un recrutement des étudiants à l'entrée en master (sur dossier ou concours),avec une poursuite d'étude en master garantie pour tout titulaire du diplôme national de licence.

 

 Capacité d'accueil sur l'ensemble de la mention Intervention et développement social

Date d'ouverture

 Date de clôture

50

04/02

02/06

 

La première année est ouverte aux étudiants titulaires d’une Licence  mention « Sciences sanitaires et sociales» ou « Droit économie gestion » ou « administration économique et sociale » ou aux étudiants titulaires d’une licence professionnelle en lien avec le domaine de formation.


L’admission en première année se fait sur dossier et éventuellement sur entretien de motivation.


1. Prérequis dans chacun des domaines suivants :

  • Secteurs de la santé et du social : bon niveau de connaissance des institutions dans le champ de la santé et du social, ainsi que des besoins des populations (sociologie, psychologie)
  • Comptabilité-gestion : compétences relatives aux mécanismes et documents fondamentaux de la comptabilité (compréhension et utilisation), aux éléments d’analyse financières relatives à la rentabilité et solvabilité (calculs et analyse), ainsi qu’aux éléments de base de la comptabilité-gestion (compréhension et calculs)
  • Droit et économie : compétences de bon niveau
  • Expérience(s) préalable(s) de terrain dans les champs de la formation (stages, emplois, projets tuteurés, bénévolat…)


2. Modalités d’examen des candidatures
Le recrutement en M1 IDS repose sur l’étude du dossier du.de la candidat.e et un entretien éventuel.
Les candidatures sont examinées à partir des critères suivants :

  • Résultats universitaires : résultats d'ensemble et résultats obtenus dans les disciplines fondamentales du master IDS
  • Motivation personnelle : connaissance de la formation, cohérence du choix par rapport au parcours de licence et aux expériences du.de la candidat.e
  • Projet professionnel : adéquation du projet avec le contenu de la formation, pertinence et faisabilité du projet


La validation des acquis professionnels (VAP 85) et de l’expérience (VAE) permet également l’ouverture de la formation aux personnes issues du milieu professionnel.

Pour candidater, vous devez déposer un dossier dématérialisé sur la plateforme e-candidature.
Le comité de recrutement est composé de Vincent Chevreux, Florence Douguet, Juliette Hontebeyrie et Laurence Davoust.


Le dossier de candidature est constitué des pièces ci-après énoncées :

  • Un dossier détaillé du cursus suivi par le candidat permettant notamment d’apprécier les objectifs et compétences visées par la formation antérieure
  • Les diplômes, certificats, relevés de notes permettant d’apprécier la nature et le niveau des études suivies
  • Une lettre de motivation exposant le projet professionnel
  • Un curriculum vitae
  • Une photo d’identité
  • La liste des autres candidatures effectuées

Débouchés et métiers visés

Métiers visés

Ce master offre des débouchés variés, notamment :

  • Dans les collectivités territoriales (sur concours ou contrats) : cadres des directions départementales de la solidarité, responsables de CCAS (directeur, directeur-adjoint) ou d’établissements et services en dépendant (directeur de logement-foyer, adjoint de direction...) ; chefs de projets...
  • Dans les associations, mutuelles et services du secteur sanitaire, social et de l’emploi : cadres technico-administratifs, chargés de projets (dispositifs en faveur de l’emploi des jeunes, insertion professionnelle des personnes handicapées, services d’aide à domicile des personnes âgées, promotion et éducation pour la santé)
  • Dans les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux publics ou privés : attachés d’administration hospitalière, cadres de direction d’établissement social (Ehpad notamment)
  • Dans les réseaux et dispositifs de coordination (coordinateurs gérontologiques, responsables de réseaux territoriaux de santé ou d’action sociale, chargé de développement social, etc.)
  • Dans les observatoires sociaux et de la santé ou les organismes d’études publics ou privés (chargés de missions, ingénieurs et chargés d’études, ...)